(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

Défenseurs Plus est préoccupé face à la situation socio-économique des jeunes et demande à l’État haïtien de prendre ses responsabilités

En ce 12 aout qui marque la journée internationale de la jeunesse, le Collectif Défenseurs Plus constate avec tristesse que le rôle des jeunes entant qu’acteurs du changement est marginalisé. L’inaccessibilité à l’éducation et à la formation professionnelle, les défis d’intégration au marché du travail et un accès limité à la participation politique, ont engendré un isolement vertigineux des jeunes dans la société haïtienne. Faute d’encadrement ou encore d’un programme politique de jeunesse, certains jeunes se forgent leur propre mode de vie qui, fort souvent s’apparente au vandalisme et à la délinquance.
Aujourd’hui, l’immoralité au milieu des jeunes semble atteindre son niveau record. Qui pis est, les jeunes sont victimes systématiquement de l’instabilité politique du pays. Dans cette optique, l’émigration devient la principale alternative pour les jeunes dans un pays sans emploi et en crise politique chronique. Pour ces jeunes, les années se suivent et se ressemblent, toujours le même refrain «  Peyi an pa ofri anyen », « a tout prix, il faut quitter ce pays ». Face à ce dilemme inquiétant, Défenseurs Plus, Organisme de promotion et de défense des droits humains, rappelle que, dans un dynamisme de socialisation continue, l’encadrement de l’individu doit être pris en charge par la société elle-même.
Face à cette triste situation, où en Haïti l’exception devient la norme, Défenseurs Plus est indigné de voir l’avenir du pays se trouve dans la migration des jeunes en terre étrangère. Et, de constater qu’on est face à un État insouciant, voire même absent face à cette jeunesse qui ne demande que d’être encadré. Selon le rapport sur les objectifs du millénaire, les jeunes haïtiens de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince subissent un taux de chômage record de 57 %. Parallèlement, les jeunes des zones rurales souffrent encore plus du manque d`accès aux services sociaux de base, aux opportunités d´emploi décent et aux postes de décision, ce qui entrave le processus du développement du pays.
Défenseurs Plus veut profiter de cette journée internationale de la jeunesse, pour exhorter l’État haïtien à prendre ses responsabilités afin d’améliorer le sort de cette jeunesse à genoux et à bout de souffle. La jeunesse est une force utile, capable de changer une société en vue d’un développement durable, moyennant un encadrement de l’État et de la société. De ce fait, Défenseurs Plus veut encourager les jeunes du pays à prendre en main leur destin en intégrant les organisations sociales et politiques, en vue d’une meilleure implication dans la gestion responsable du pays.

Les jeunes, efforcez- vous à intégrer la bataille pour un demain meilleur et un État responsable ! Seule la lutte libère !

Antonal MORTIMÉ
Co-Directeur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :