(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

La réouverture des classes en Haïti : Défenseurs Plus invite l’Etat à prendre ses responsabilités

L’Organisme de promotion et de défense le Collectif Défenseurs Plus des droits humains constate avec peine l’état vulnérable et précaire de la population haïtienne pour cette réouverture de l’année scolaire 2019-2020. Le secteur éducatif est quasiment entre les mains du secteur privé, soit 85 % établissements sont privés contre 15 % publics. Contrairement au prescrit de l’article 32 et suivants de la Constitution haïtienne de 1987 qui réfère que, l’éducation gratuit, ce droit reste un véritable luxe en Haïti. Malheureusement, c’est en fonction du moyen économique des citoyens (ennes) que leurs enfants peuvent fréquenter une école de qualité.

Pour cette réouverture des classes de l’année académique 2019-2020, la situation est beaucoup plus complexe. La population se trouve dans une condition sociale, économique et politique préoccupante. Nombreux sont ceux et celles qui se trouvent dans le chômage, ou qui travaillent en percevant un salaire de misère. Sans oublier les employés du secteur public ou privé à qui plusieurs mois sont dûs. Mise à part ces difficultés sociales et financières, Défenseurs Plus remarque qu’en raison de l’insécurité généralisée à travers le pays, plusieurs détaillant(e)s et commerçant(e)s qui ont l’habitude de s’adonner au commerce, se voient obliger de rester chez eux. Une situation qui empire d’avantage la vulnérabilité socio-économique du pays, la couche défavorisée en particulier.

Face à cette situation inédite, Défenseurs Plus observe que le pays est entrain de dirigé par un groupe de citoyens et citoyennes qui pratique une méthode d’improvisation, d’amateurisme et d’incompétence. Ces autorités restent indifférentes à la souffrance de la population. Ce pendant, les cas avérés de corruption ne cessent de se répéter au sein des pouvoirs politiques (Exécutif et Législatif). Et le pouvoir judiciaire est incapable d’assumer pleinement son rôle de punir et de réparer

Le Collectif Défenseurs Plus exhorte les autorités à faire preuve de respect à l’égard des citoyens et citoyennes, en garantissant conformément à la Constitution, le droit à l’éducation dans le pays. Il les invite à cesser sur les dépenses inutiles et avec des frais fantaisistes des haut dignitaires de l’Etat au fin de subventionner les matériels scolaires. Et de prendre des mesures drastiques contre les établissements scolaires qui prennent mal et plaisir à violer la loi sur les frais scolaire.

En ce sens, le Collectif Défenseurs Plus encourage l’action de certains parents d’élèves qui décident de porter plaine par devant les autorités judiciaires du pays. Dans cette perspective, il encourage la population haïtienne à se mobiliser pour revendiquer la réalisation du droit à l’éducation universelle pour tous et pour toutes dans le pays sans aucune forme de discrimination.

 

 

Port-au-Prince, le 9 septembre 2019

 

 

Jemps DERALUS

Responsable des Affaires Juridiques

(509) 3748-22-18

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :