(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

le Collectif Défenseurs Plus encourage des mesures d’accompagnement durant la période de la pandémie du nouveau coronavirus

Le Collectif Défenseurs Plus observe avec tristesse le désarroi du peuple haïtien en cette période de crise sanitaire qui touche toutes les catégories sociales du pays. Avant l’arrivée du corona virus, le pays connaissait une crise politique sans pareille, qui affaiblissait les institutions de services publics. Le gouvernement de la République n’arrivait pas à subvenir aux besoins sociaux de base de la population et à équilibrer l’économie haïtienne. Aujourd’hui la situation s’aggrave en raison de la pandémie du COVID 19.
L’inégalité sociale, l’injustice sociale, l’insécurité physique, l’insécurité financière, l’insécurité sanitaire et l’insécurité alimentaire continuent d’être la norme dans le pays. La misère bas son plein. Défenseurs Plus observe la dévaluation galopante de la gourde face au dollar américain (lundi 1er juin 2020 : 109,25 gourdes pour 1 dollar américain). Le pouvoir d’achat de la population diminue de jour en jour. Or, les prix des produits de première nécessité augmentent, en dépit du déplacement limité de la population et la paralysie partielle des activités sociales et économiques du pays.
Les autorités en place manifestent clairement leur amateurisme et ne semblent pas être à la hauteur de leurs responsabilités devant le mauvais fonctionnement des institutions étatiques. Face à ce constat indignant et alarmant, Défenseurs Plus exhorte les forces vives de la société haïtienne à mieux s’organiser et poser des actions réfléchies afin d’éviter l’effondrement plein et entier du pays.

La population n’en peut plus, la vigilance autour d’un front commun s’impose. Défenseurs Plus lance un vibrant appel aux forces progressistes et populaires autour d’un front commun afin d’avoir un consensus pour la gouvernance démocratique d’Haïti et le développement durable. Ainsi, les haïtiens et les haïtiennes sans distinction pourront vivre dans la dignité humaine.

Port-au-Prince, le 1er juin 2020

Me Jemps DERALUS, Av
Responsable des Affaires Juridiques
(509) 3748 22 18

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :