(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

L’insalubrité en Haïti, une menace au droit à la vie : le Collectif Défenseurs Plus lance un cri d’alarme

L’Organisme de promotion et de défense des droits humains, Défenseurs Plus, se préoccupe par l’ampleur de l’insalubrité dans les zones métropolitaines de Port-au-Prince et les grandes villes du pays. C’est avec tristesse qu’il observe l’aisance de certains citoyens et citoyennes dans leur fonctionnement près des ordures qui font obstacle à la circulation. La quantité de déchets est exaspérante, on les remarque dans chaque coin de rue, chaque carrefour, chaque proximité des stations de voiture, à proximité des marchés publics et près des bâtiments publics et privés. Une situation révoltante qui viole la dignité de l’être haïtien et compromet sa santé déjà précaire, où les soins sanitaires sont chers et rares.

Défenseurs Plus souligne que l’insalubrité environnementale représente une véritable menace de santé publique et une violation du droit à la vie. L’insalubrité est une des causes des accidents vasculaires cérébraux, des cardiopathies, des cancers et des maladies respiratoires chroniques d’après un rapport de l’organisation mondiale de la santé en mars 2016. Ce rapport est intitulé : Prévenir la maladie grâce à un environnement sain : une estimation de la charge de morbidité imputable à l’environnement. 12,6 millions de personnes sont décédées à travers le monde en 2012 du fait d’avoir vécu ou travaillé dans un environnement insalubre.

Par ailleurs, Défenseurs Plus martèle qu’il y a des gens désignés de manière directe ou indirecte par la population pour répondre à ces responsabilités. Citons en autres : le ministère de l’environnement et l’organisme autonome dénommé Service National de Gestion des Résidus Solides.  Pourtant, les villes pataugent dans l’insalubrité, dans l’indifférence la plus totale des autorités gouvernementales et législatives qui mènent une vie opulente et extravagante, malheureusement, sans se soucier des masses défavorisées.

Les droits fondamentaux du peuple haïtien sont violés dans tous les domaines. Haïti comme étant le premier peuple noir qui a su donner le ton dans le champ des droits humains par son indépendance en ébranlant l’ordre mondial pour promouvoir le respect et la dignité de l’être humain, il est actuellement compromis à cause de l’insouciance des élites dirigeantes qui s’entêtent à maintenir l’inégalité. Certains droits, comme le droit à l’éducation, le droit à la santé, le droit à un logement décent, le droit à une alimentation équilibré et le droit à un environnement sain,  restent un rêve pour le peuple qui mène une vie dans la vulnérabilité et la précarité la plus totale.

Face à cette situation d’insalubrité lamentable, l’Organisme de promotion et de défense des Droits Humains, Défenseurs Plus,  interpelle les autorités établies à prendre leurs responsabilités en adoptant les dispositions ci-dessous :

  • Aux autorités du pouvoir exécutif, de cesser avec leur marchandage qui consiste à traiter certaines mairies en parent pauvre à cause de leur non accointance avec le pouvoir en place, mais de les fournir des matériels nécessaires au ramassage des ordures dans les différentes municipalités ;
  • Au pouvoir législatif, de voter des lois adaptées en matière de protection de l’environnement pour une santé saine ;
  • Au ministère de l’environnement, de remplir sa mission qui est de promouvoir l’éducation environnementale et le développement d’une culture nationale de protection et de réhabilitation de l’environnement ;
  • Au  Service National de Gestion des Résidus Solides, de prendre sa responsabilité en gérant les déchets solides.

 

Fait à Port-au-Prince, le 27 Mars 2019

 

 

Jemps DÉRLUS 

Responsable des Affaires Juridiques

(509) 3748-22-18

Antonal MORTIMÉ

Co-Directeur

(509) 3715-72-99

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :