(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

Position du Collectif Défenseurs Plus sur la nomination de Me Guylande MESADIEU au Conseil Electoral Provisoire (CEP)

Le Secrétariat général du Collectif Défenseurs Plus, organisme haïtien de promotion et de défense des droits humains prend acte de la publication de l’arrêté nommant les neuf membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) en date du 18 septembre 2020. Tout d’abord, il porte à la connaissance de tout un chacun qu’il gardera ses positions de vigile sur les problèmes structurels et conjoncturels occasionnant les violations des droits humains en Haïti. Le Collectif Défenseurs Plus note le comportement anti-démocratique et de violences aveugles qui ont marqué certaines organisations du secteur des droits humains et de la classe politique et le mutisme des autres sur ce dossier.

Le Secrétariat général du Collectif Défenseurs Plus note que la représentation du secteur des droits humains au CEP dans un contexte de crise et de turbulence politiques ne changera rien dans les positions de notre organisation des droits humains qui a un leadership collectif et dynamique. Cependant, le Collectif Défenseurs Plus note sérieusement certaines critiques et interrogations des citoyens et des citoyennes sensés tant en Haïti que dans la diaspora sur la participation de Défenseurs Plus dans la désignation de la représentante du Secteur des Droits Humains au CEP.

Le Collectif Défenseurs Plus prend très au sérieux les menaces de mort faites contre Monsieur Antonal MORTIMÉ, sa famille et les membres du Collectif Défenseurs Plus par certaines personnes dans le secteur des droits humains et certains groupes politiques. Le leadership de Monsieur MORTIME pourrait être mis à l’épreuve par la participation de son épouse au Conseil Electoral Provisoire (CEP) dans ce contexte difficile mais, en sa qualité d’avocat militant, défenseur des droits humains et activiste du mouvement social haïtien depuis plus de 20 ans, il restera toujours au sein des masses populaires et continuera à les appuyer dans la lutte pour la démocratie en Haïti et le développement durable du pays.

Monsieur Mortimé, comme d’habitude, par son humilité et son caractère modéré ne compte pas répondre aux différentes allégations et critiques fondées ou pas dans les médias et sur les réseaux sociaux à son encontre. Par conséquent, il prendra la parole bientôt pour clarifier ses positions sur la nomination du Conseil Electoral Provisoire (CEP) dans ce contexte particulier. Par ailleurs, Monsieur Antonal MORTIMÉ continue son travail pour défendre les droits humains les acquis démocratiques en Haïti garantis par la constitution du pays et les conventions internationales des droits de la personne humaine.

 

Fait à Port-au-Prince, 25 septembre 2020

 

 

Fedgens POINT-DU-JOUR

Secrétaire Général

Téléphone : 509 37 58 23 42

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :