(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

1 Octobre 2018, journée mondiale de l’habitat : le Collectif Défenseurs Plus, déplore la violation du droit au logement

Le 1er Octobre est consacré à la journée mondiale de l’habitat. En cette occasion, le Collectif Défenseurs Plus veut attirer le regard sur la crise chroniquedu logement  à laquelle le pays fait face. Après le séisme du 12 Janvier 2010, plus d’un espérait un changement radical quant à l’accès au logement. Cependant, la réalité offre une toute autre image. La profération des bidonvilles, la création de nouveaux quartiers non contrôlés par l’État deviennent monnaie courante.

Le séisme du 12 janvier 2010 avait donné l’occasion aux autorités concernées de repenser la question de l’urbanisation en Haïti. Au lieu de saisir cette occasion, l’État est devenu plus jamais impuissant et irresponsable dans son rôle de réguler et de contrôler le secteur du logement et d’urbanisation dans le pays. Or, il est de son devoir de garantir à chaque citoyen un logement décent. Selon la constitution de 1987 en son Article 22, il est dit que « L’Etat reconnait le droit de tout citoyen à un logement décent, à l’éducation, à l’alimentation et à la sécurité sociale ».

Malgré la présence des organismes étatiques, qui assurent la mise en œuvre des logements sociaux du pays,  l’Unité de Construction de Logements et des Bâtiments Publics (UCLBP) et de l’Entreprise Publique pour la Promotion des Logements Sociaux (EPPLS). Malheureusement, le Collectif Défenseurs Plus déplore l’absence d’une politique de logement dans les priorités des gouvernements.

Par ailleurs, le Collectif Défenseurs Plus veut dénoncer la décision arbitraire et illégale, qui a délogée plusieurs familles à pèlerin 5, le 3 juillet 2018.  Rappelons que l’article 17 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dispose dans son article 2 que «Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété». L’organisme de promotion et de défense des droits humains, Défenseurs plus, appelle à la mobilisation contre cet acte illégal. De plus, Défenseurs Plus lance un appel à la population haïtienne en général de se mobiliser pour revendiquer son droit au logement décent.

A l’occasion de la journée mondiale de l’habitat, Défenseurs Plus estime qu’il est urgent  de construire des logements sociaux décents dans le pays pour les classes défavorisées qui n’ont pas la possibilité de payer un loyer.Une initiave qui soulagera la crise de l’habitat et du logement dans le pays. La mise en place des institutions capables d’offrir les services de base au peuple haïtientel que la distribution d’eau potable, l’électricité etla gestion des déchets constituent de véritables défis pour les dirigeants haïtiens, alors qu’ils sont entrain de gaspiller les maigres ressources du pays.

 

Fait à Port-au-Prince, le 1er Octobre 2018

 

Antonal MORTIMÉ

Co-Directeur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :