(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

Défenseurs Plus appelle l’État haïtien à agir en faveur de la population de la Plaine du Cul-de-Sac

Défenseurs Plus condamne les pertes en vies humaines, les blessées et les déplacements occasionnés par les affrontements entre des gangs armés dans la Plaine du Cul-de-sac. Ces affrontements ont débuté ce dimanche 3 avril 2022 et depuis, les habitants de la zone paient le prix fort de ce conflit sanglant, sous les regards passifs des autorités gouvernementales qui ont la responsabilité de garantir le droit à la sécurité de la population haïtienne.
Défenseurs Plus, organisme de défense et de promotion des droits humains, est indigné de constater qu’en dépit des cris d’alarme de la population et des images de gens calcinés circulant sur les réseaux sociaux, les autorités gouvernementales n’ont encore proposé aucune piste de solution, voir agir pour stopper cette situation désastreuse. Cela démontre l’insouciance ou même l’incompétence des dirigeants qui ne sont à même d’assurer l’une des fonctions de base de tout État : la sécurité de son territoire.
Défenseurs Plus continue de demander aux autorités de l’État de prendre leurs responsabilités afin de garantir le droit à la vie et à la sécurité de la population. Il est inadmissible qu’elles assistent une fois de plus, les bras croisés, comme elles l’ont fait pour Martissant, Bel-Air, La Saline et autres, des gens qui sont obligés d’abandonner leurs toits pour se réfugier sur les places publiques, surtout en cette période de pluie, ainsi que des enfants qui doivent être protégés dans toute situation.
Ces affrontements ont déjà causé plus de 25 morts, selon certains habitants, une dizaine de blessés et des milliers de déplacés vers le Plateau Central, Cabaret, Gauthier, Cité Soleil, Delmas, Pétion Ville entre autres. Défenseurs Plus appelle les autorités actuelles à agir pour le bien-être de la population. Il est urgent de donner des moyens adéquates à la Police nationale pour contrecarrer, voire démanteler, les groupes de gangs qui opèrent sur le territoire national; traduire les individus impliqués dans des actes criminels par devant les autorités judiciaires, et appliquer les peines prévues dans le code pénal haïtien.

Fait à Port-au-Prince, le 28 avril 2022

 

Chaïna ETIENNE
Directrice de Programmes
(509) 3892 70 55

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :