(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

Journée internationale de la paix : Défenseurs Plus plaide pour une solidarité nationale au service d’une paix durable

Le Collectif Défenseurs Plus constate avec peine que les actes d’insécurités font partie du quotidien du peuple haïtien. L’incapacité des autorités concernées face à la montée en force des actes de banditisme montre que le peuple haïtien reste et demeure à la merci des bandits. Selon plusieurs médias de la capitale, les rues de Port-au-Prince font peur, ainsi que dans plusieurs villes du pays. La paix est désormais hypothéquée. Tant dans des zones défavorisées que dans les zones résidentielles. La mort ronde autour de chaque citoyen et citoyenne. Personne n’est épargnée et personne n’est solidaire envers l’autre. Défenseurs Plus constate avec peine et indignation le nombre de perte en vie humaine et comment le droit à la vie est  bafoué.

Les conflits armés constituent une forme ultime de violence, utilisés pour éviter le dialogue et le compromis.  Ils menacent nos vies, nos moyens de subsistance et notre sécurité. En Haïti les crises socio-économiques et politiques sont la cause de plusieurs types de violences. Ajouter à cela, l’attitude passive, négligeant  et irresponsable du gouvernement  déterminent, en grande partie, le déclenchement des conflits armés. Les gens qui ont recours aux armes sont habituellement peu portés au dialogue et au compromis. De ce fait, les obstacles à la paix sont complexes et puissants.

Le climat d’insécurité qui prévaut dans le pays n’est pas favorable au bon fonctionnement du développement durable et de la démocratie. Aujourd’hui le pays a besoin de discours et d’actions qui cheminent vers le consensus.

Défenseurs plus interpelle les autorités à s’assoir sur la table de négociation en vue de créer un climat sécuritaire pour que les citoyens et les citoyennes puissent se sentir en sécurité dans le pays. Défenseurs Plus fait appel à la conscience citoyenne pour un lendemain plus sûr, où le mot paix peut avoir enfin son sens dans la capitale et les villes de provinces d’Haïti.

 

 

Fait à Port-au-Prince, le 21 Septembre 2020

 

 

 

                                                                                                                             Chaïna ÉTIENNE

Responsable de l’Assistance Légale

509 3892-70-55

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :