(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

Journée mondiale de la santé (7 avril): Défenseurs Plus plaide pour l’accessibilité des soins de santé et l’amélioration des conditions de travail des personnels de santé

Défenseurs Plus, collectif défendant les droits de la personne humaine, constate avec amertume que les autorités étatiques tardent à garantir le droit à la santé qui leur est une obligation au regard de l’article 19 de la Constitution haïtienne et l’article 12 du Pacte international relatif aux droits sociaux, économiques et culturels. De ce fait, Défenseurs Plus suit l’idée de cette journée mondiale, en attirant l’attention sur des dérives qui nuisent au bon fonctionnement du système sanitaire haïtien.

En effet, des centres hospitaliers ferment leurs portes ou suspendent leurs activités à cause de l’insécurité qui augmente chaque jour sous le regard impuissant ou complice des autorités étatiques, à l’image de Médecins Sans Frontières (MSF) et autres. Parallèlement, d’autres fonctionnent au ralenti à cause du mouvement de grève entamé depuis le 21 février 2022, pour réclamer de meilleures conditions de travail et un salaire décent, comme c’est le cas à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH). Cette situation rend encore plus difficile l’accès aux soins de santé dans un pays où le nombre de médecins par habitant reste très faible, ainsi que le nombre de centres et d’hôpitaux, les matériels relatifs aux soins de santé sont rares et la population ne peut répondre aux frais des hôpitaux et cliniques privés.

Nombreux sont les patients qui ont vu leur état de santé s’aggraver. Certains sont forcés de quitter le centre hospitalier, d’autres meurent, faute de soins. Une fois de plus, la population a été la principale victime de cette grève, qui est le résultat de l’insouciance des autorités étatiques. Rappelons que l’HUEH est le plus grand centre hospitalier du pays, il existe pour offrir un service public accessible à tous et à toutes. Cela dit, l’État doit se soucier de la bonne marche de cette institution qui doit être accessible à la population.

En outre, Défenseurs Plus constate que le secteur médical haïtien est durement frappé par l’insécurité qui sévit dans le pays. D’après le rapport d’Évaluation des Prestations des services de soins de santé (EPSS-II, 2017-2018), il n’y a que 3 354 médecins pour toute la population. Les professionnels de santé sont l’une des principales cibles des bandits armés qui contrôlent le territoire. Pour preuve, plusieurs d’entre eux ont été kidnappés durant ces derniers mois parfois dans leur lieu de travail. D’autres se font assassinés, comme le Dr Wolf Jean-Philippe assassiné ce 2 avril à Pétion-ville et le Dr Mackindi Guerrier qui a perdu la vie sous les balles assassines des bandits en décembre 2021.

À l’occasion de la journée mondiale de la santé ce 7 avril, Défenseurs Plus plaide pour l’accessibilité des soins dans les rares hôpitaux dont dispose le pays. Il demande également aux autorités gouvernementales de sécuriser le pays afin que la population ainsi que les professionnels de santé puissent avoir accès aux espaces de santé, mais aussi pour circuler librement sur le territoire sans crainte d’être kidnappés ou tués.

Défenseurs Plus veut profiter de cette journée pour apporter sa solidarité au secteur médical haïtien, combien important pour le pays. Il adresse ses sympathies aux familles, proches, collègues des victimes du fléau de l’insécurité.

Enfin, le Collectif Défenseurs Plus exhorte les autorités en place, à satisfaire les revendications des professionnels de santé au sein des hôpitaux publics du pays. Et particulièrement à la Police nationale, de mettre en place des stratégies visant à sécuriser les espaces de santé en attendant de rétablir la sécurité sur le territoire en entier.

 

Fait à Port-au-Prince, le 7 avril 2022

 

 

Samendina Lumane JEAN

Responsable de Communication et de plaidoyer

509 47 37 69 60

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :