(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

La misère et la précarité dans le département du Centre : le collectif Défenseurs Plus tire la sonnette d’alarme

Depuis plus de trois mois, Haïti fait face à la crise sanitaire mondiale, le Collectif Défenseurs Plus constate avec peine la situation difficile des habitants du département du Centre vivant dans des conditions infrahumaines. L’absence criante des services sociaux de base, malgré la pandémie de la COVID-19 est remarquable. Les quelques centres de santé en fonction sont financés par les ONG. Les habitants des communes rurales sont les plus marginalisés, ils vivent sans travail décent, sans accès à l’eau potable. Outre le fait que le département du Centre héberge le plus grand barrage hydroélectrique du pays, le blackout fait partie intégrante de leur mode de vie. L’économie des habitants de ce département repose en grandes parties sur l’agriculture et l’élevage, or les conditions de l’environnement ne sont pas propices à une agriculture prospère. Par ailleurs, le département du Centre fait face à de grands problèmes d’insécurité et d’injustice. Malheureusement la pandémie du corona virus vient aggraver les conditions de vie difficile de la population de Plateau Central.

Le Collectif  Défenseurs Plus veut rappeler que la COVID-19 fait des ravages partout où elle passe. Cette pandémie met à genou les plus grandes puissances économiques dans le monde, des systèmes sanitaires forts s’affaiblissent. Quand est –il de notre  pays qui croupissait dans un sous- développement ? Un pays où l’accès aux soins de santé est quasi inexistant, l’absence de filets sociaux n’est pas équitable. Un pays où l’injustice, la corruption règnent en maitre.

 

Le Collectif Défenseurs Plus interpelle les autorités à se ressaisir en vue de pallier les problèmes structurels et conjoncturels du département du Centre en particulier et ceux de la population en générale. Les droits fondamentaux des citoyens et citoyennes doivent être des prérogatives urgentes, notamment la garantie du droit à la santé et à l’alimentation suffisante.

Il est judicieux que les autorités étatiques se montrent à la hauteur de leurs responsabilités durant cette crise. Elles ont la lourde responsabilité de prendre des décisions rationnelles pour endiguer  la crise économique et sociale après la COVID-19. Selon les estimations de l’Organisation des Nations–Unies, la pandémie du  nouveau corona virus pourrait faire sombrer quelque 49 millions de personnes dans l’extrême pauvreté en 2020. Il est un impératif pour les autorités d’élaborer des stratégies efficaces en vue de redresser l’économie nationale et de garantir la mise en œuvre et la jouissance des droits sociaux et économiques en Haïti.

 

 

Fait à Port-au-Prince, le 26 Juin 2020

 

 

 

Samendina – Lumane JEAN

Responsable Communication

(509) 4737 69 60

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :