(+509) 2918 55-59 / 3715-7299 defenseursplus@gmail.com Webmail

Le Collectif Défenseurs Plus déplore l’incendie dont est victime la radio télé Kiskeya et condamne le laxisme des autorités étatiques

Le Collectif Défenseurs Plus apprend avec consternation l’incendie du bâtiment logeant la Radio Télé Kiskeya et d’une maison avoisinante sise à la rue Vilménay, Bois-verna, Port-au-Prince, dans la nuit du vendredi 21 décembre 2018. Cet incendie prouve une fois de plus le laxisme des autorités haïtiennes qui priorisent des champs non productifs au lieu de faire des investissements durables pouvant assurer la sécurité des vies et des biens dans le pays.
L’Organisme de Promotion et de défense des droits humains critique avec véhémence les responsables de sapeurs pompiers de Port-au-Prince qui, après environs deux (2) heures d’appel au secours, à en croire les responsables de la Radio Télé Kiskeya, n’ont pas intervenu à temps en vue d’épargner cette tragédie. Ce qui prouve une fois de plus, l’incapacité des autorités établies à garantir une protection minimale des entreprises publiques et privées dans le pays.
Défenseurs Plus estime inacceptable et intolérable que des responsables des pouvoirs investis dans des fonctions, pour donner des réponses par la mise en place des moyens adéquats pour la bonne marche des institutions, préfèrent se mettre à la place de simple citoyens à parler que de solidarité. Ces autorités auraient pu éviter les dégâts, en équipant les institutions du pays afin qu’elles puissent réaliser leur mission.
Défenseurs Plus met en cause l’Etat Haïtien dans les maux du pays. Aucun citoyen ou encore, aucune institution n’attend pas que des mots de solidarité de la part des responsables. Les citoyens et institutions exigent plus de sérieux chez nos dirigeants afin de permettre que les biens et les vies soient protégés en tout temps et en tout lieu.
Défenseurs Plus renouvelle sa ferme solidarité avec l’équipe de Radio Télé Kiskeya qui a su œuvrer durant 24 ans pour faire fonctionner cette entreprise au service de la communauté haïtienne qui reste et demeure un patrimoine dans le pays. La Radio Télé Kiskeya ainsi que les autres médias, la presse en général, contribuent énormément dans la lutte démocratique, la lutte pour le respect et la promotion des droits humains en Haïti, malgré les difficultés rencontrées. La disparition de l’immeuble et des matériels de la radio télé Kiskeya est une perte pour la société.
Défenseurs Plus invite les autorités compétentes à diligenter une enquête afin d’établir la nature de cet incendie qui a porté préjudice à l’équipe de la radio télé Kiskeya et au propriétaire de la maison à proximité de cette station.

Port-au-Prince, le 26 décembre 2018

Antonal MORTIMÉ
Co-directeur

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :